Message

daniel
Admin

Voir plus


Date du message : mardi 9 janvier 2018 à 16h04


Itw réalisé par Joris LYONNET pour L.S.D

Qui aurait prédit que le CSBJ en serait là aujourd’hui ? Pas grand monde… Malgré tout, l’association a fait le nécessaire à l’intersaison pour sauver le club et faire perdurer le rugby en terre berjalienne. À la fin des matchs aller, le CSBJ est invaincu à domicile tandis qu’à l’extérieur, le bilan est inquiétant avec zéro victoire et un match nul. Après cette première partie de saison tendue, Maxime Javaux a décidé de se confier à #LSD.

Après une intersaison mouvementée, le CSBJ pointe à la 6ème place. Cela doit-être une véritable satisfaction pour vous ?
Sur un plan général, c’est une réelle satisfaction au vu de l’intersaison que le club a connu. De nouveaux coachs sont arrivés, plus de dix joueurs ont également rejoint le CSBJ. On a donc dû trouver de la cohésion et de l’alchimie rapidement. Après, la première victoire contre Aix nous a fait du bien et a confirmé nos bonnes dispositions
.

A domicile vous êtes invaincu tandis qu’à l’extérieur, c’est beaucoup plus compliqué. Comment expliquez-vous ce changement de comportement hors de vos bases ?
Rester invaincu à Rajon est une réelle volonté. Nous avons conscience que pour jouer le haut du tableau nous n’avons pas le droit de perdre dans notre antre. A l’extérieur, c’est vrai que c’est compliqué. On ne peut pas se cacher derrière les blessures qui font partie du sport. Certe, cela ne nous aide pas mais nous avons du potentiel dans ce groupe. Maintenant, c’est à nous de franchir un cap en seconde phase et se donner les moyens d’aller chercher des points hors de nos bases.

Vous avez une deuxième partie de saison assez favorable avec les réceptions de Limoges, Aubenas ou encore Strasbourg. Quels seront les objectifs ?
L’objectif sur cette deuxième partie de saison est de rester invaincu à domicile en se donnant les moyens de ramener des points de l’extérieur. Ensuite, nous ferons le point et verrons si nous sommes en passe de se qualifier. Dans un premier temps, on va bien préparer nos deux prochaines rencontres (Aix-en-Provence puis Valence-Romans).

A titre personnel, vous êtes le numéro 1 au poste de demi d’ouverture et vous réussissez à enchaîner. Vous devez retrouver de la confiance après cette saison compliquée à Castres ?
J’avais besoin de jouer ! Ma saison à Castres fut compliqué sur le plan sportif avec très peu de temps de jeu. S’entrainer tous les jours, c’est bien mais jouer c’est mieux. Aujourd’hui je m’épanoui complètement dans le projet du club. Nous avons un super groupe et pouvoir s’exprimer le week-end est une réelle chance.

Pour finir, avez-vous un mot pour vos supporters qui répondent présents lors de chaque rencontre ? On sent un renouveau dans ce groupe qui souhaite faire revenir ce mythique public de Rajon ?
C’était une volonté de recréer un lien avec ce public qui a connu des passages compliqués. On voit que sur cette première partie de saison, il y a eu beaucoup d’enthousiasme dans le stade et c’est un plaisir pour nous joueurs de le voir plein. On les encourage à venir comme ils le font car nous allons avoir besoin d’eux.